Lettre de l’AFA n°38

La nouvelle lettre de l’AFA est sortie : lettre-de-lafa-avril-2021.pdf 

Au sommaire :

  • Les statistiques 2020 de l’adoption internationale
  • La préfiguration d’un organisme de protection de l’enfance
  • Le groupe de travail AFA – Départements
  • La webradio de La Voix des Adoptés
  • La matinale de l’AFA
  • Les agents de l’AFA
  • Les dates de préparation à retenir
  • Les nouveaux supports vidéo de l’AFA
  • Vos témoignages (à partir de la page 5)

Membres du conseil d’administration

Le CA, élu le 18 octobre 2020 est composé des 7 membres suivants :

Laurence Colas

Pascale Guntz

Aïcha Condé

Cécile Huet

Josette Coudière

Fabienne Mirobolant

Marie-Reine Fleisch

       

Et le bureau est ainsi composé :

Cécile Huet, présidente

Aïcha Condé, secrétaire

Pascale Guntz, secrétaire adjointe

Marie-Reine Fleisch, trésorière

 

Notre aide

En 2020, grâce à la contribution des membres de Demisenya, nous avons pu poursuivre :

  • La prise en charge de 9 nourrices du CAPF1
  • La prise en charge d’une pédiatre intervenant au CAPF1
  • L’achat de lait et de céréales
  • La fourniture de médicaments et de couches

Nous remercions l’ensemble de nos membres et donateurs. 

 

Voeux du CAPF

voeux-directrice-capf-copie.jpg

Meilleurs vœux et Adhésion 2021

Bonjour à toutes et à tous,

Au nom de notre association Demisenya, je vous souhaite une belle année 2021 remplie de petits et grands moments de bonheur en famille.

C’est avec beaucoup de retard que nous relançons cette année notre campagne de renouvellement d’adhésion à notre association Demisenya.

Je vous remercie de me renvoyer le Bulletin d’adhésion 2021 rempli avec votre adhésion.

D’avance, merci pour votre fidélité et votre générosité.

Cordialement

Pascale GUNTZ, secrétaire adjointe pour Demisenya 

Lettre de l’AFA n°36 - Janvier 2020

La lettre de l’AFA est arrivée : lettre-afa-36-270120202.pdf

Au sommaire de la Lettre de l’AFA n°36…

- Les statistiques 2019
- La mission Mexique
- Ils sont venus à l’AFA
- Le Noël de l’APAER
- 1 ou plusieurs projets avec l’AFA
- Pérou : Appel à candidature
- Les dates de préparation à retenir

Témoignages

  • Maxime, un petit miracle
  • La rencontre avec Jili-Elisabeth

Lettre de notre nouvelle présidente de Demisenya

Dimanche 12 mai, un nouveau CA a été élu lors de l’assemblée générale de notre association, réunie à Boussy-Saint-Antoine. Je fus nommée présidente non sans une certaine émotion.

Quelques mots de présentation pour ceux qui ne me connaissent pas.

Je suis une maman célibataire (enfin, presque) de 49 ans, suis adhérente à Demisenya depuis 2005, alors l’agrément en poche et en procédure d’adoption au Mali hors procédure AFA. Après trois séjours effectués au Mali, mon dossier fut sélectionné à la commission malienne de 2009, suite à quoi je suis allée chercher ma fille Anouk-Niamoye, âgée e 11 mois, au CAPF 1 en septembre 2009.

Après une seconde procédure mouvementée, mon fils Odilon est arrivé du Bénin en décembre 2014, âgé alors de 4 ans.

Mes enfants ont aujourd’hui 8 et 10 ans, nous habitons à Paris dans le 14ème, je suis ingénieur cartographe à l’IGN.

Très attachée à l’association depuis l’origine, ainsi qu’au Mali, je souhaite contribuer à faire vivre Demisenya ainsi qu’à aider comme nous le pouvons les enfants en détresse de la pouponnière de Niamana.

Voici les termes de référence que nous avons fixés lors de l’AG :

- Maintenir l’aide financière mise en place vers la pouponnière Niamana (salaire des nounous, lait, couches, médicaments, ainsi que la prise en charge de la présence d’un pédiatre). Cette aide sera toujours encadrée par le biais d’une convention liant l’association et la DNPEF, et relayée sur place par notre correspondant Mamadou Keïta.

- Reconduire l’aide en nature par l’expédition de vêtements et articles de puériculture. Un nouveau moyen d’expédition a été identifié par le biais de l’association Sindjy (aide au Mali). Il s’agit de sous-traiter l’envoi à un prestataire malien basé en France, qui fournit de gros bidons et prend en charge leur transport depuis le domicile de l’expéditeur jusqu’au destinataire. L’efficacité et le coût restent à tester. Des informations sur ce point seront diffusées via le site internet.

- Non – reconduction du soutien financier à l’association Santé-Sud, afin de redéployer cette ressource dans des actions directes à la pouponnière.

- Se rapprocher de l’association Sindjy dont la Présidente, Hawa Coulibaly, a effectué un séjour à la pouponnière, participé à l’AG et exprimé un vif intérêt quant à la synergie de nos actions. NB : la double nationalité franco-malienne d’Hawa Coulibaly pourrait permettre un contact plus resserré avec les autorités maliennes et personnels de la pouponnière.

- Faire vivre l’association, dans le but de renforcer les liens entre les familles, de créer un lieu d’échanges sur des problématiques vécues telles les troubles de l’apprentissage ou l’adolescence difficile. Pour cela, sorties culturelles ou rencontres amicales, groupes de paroles ou recueil de témoignages seront encouragés.

- Enfin, afin de compenser la diminution des effectifs d’adhérents, utiliser des canaux de communication simples et efficaces (tels les réseaux sociaux) pour sensibiliser à la détresse de l’enfance délaissée au Mali et augmenter le nombre de dons et de parrainages. A cette fin, un flyer « choc » a été réalisé et sera transmis aux adhérents pour une diffusion massive.

- Pour accompagner cette dernière mesure et en vue de conserver un lien de fidélité avec les parrains et donateurs, une communication assidue vers ces derniers sur le fruit de leurs contribution me semble un point sensible et nécessaire.

Le CA ne pouvant agir seul, toutes vos idées, actions et suggestions seront les bienvenues durant cette période.

Vous trouverez le détail de la situation financière de l’association ainsi que des actions envisagées dans le compte-rendu de l’AG diffusé par Marie-Reine, notre trésorière.

Amitiés à tous.

Cécile Huet

Appel aux dons

appel-au-don.jpg

 

Depuis l’arrêt des adoptions internationales au Mali, la pouponnière de Bamako recueille les nouveau-nés abandonnés et sans filiation connue. La structure accueille aujourd’hui 250 enfants, âgés de 0 à 5 ans.

Le bâtiment a été construit à l’écart de la ville, sur un terrain non pourvu en eau courante et bénéficiant d’une alimentation en électricité sporadique. Le bâtiment et le mobilier se dégradent, le taux d’encadrement est de 1 nounou pour 15 enfants.

La situation de ces enfants est critique : manque d’eau, manque d’hygiène, manque d’affection, manque d’encadrement suffisant et d’activités. Conditions limites engendrant  des séquelles psychologiques parfois irréversibles. Quels adultes deviendront-ils ?

La pouponnière a besoin de tout (lait, nourriture, couches, une infirmerie correctement équipée)… et besoin de vous!

Notre association Demisenya œuvre depuis plus de 20 ans pour l’enfance délaissée au Mali. Elle finance une partie des frais d’achat de lait en poudre, de couches, médicaments et assure une partie des salaires des nounous. Tous les dons sont transformés en nature, un correspondant sur place étant chargé de l’achat des produits. Une comptabilité des dons et les fiches de paye des nounous sont soigneusement établies et retournées à l’association.

Devant la détresse grandissante de la pouponnière, Demisenya fait appel à vos dons, ponctuel ou sous forme de parrainage, 66% sont déductibles d’impôts. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur ce lien : bulletin de don ou parrainage , de compléter le document et de l’envoyer à l’adresse indiquée.

Merci pour votre mobilisation et votre générosité… les enfants ont besoin de vous.

 

Meilleurs voeux, le mot du président

 Bonjour à toutes et à tous,

 Je vous présente au nom du CA de Demisenya nos meilleurs vœux pour cette année 2019.

L’année 2018 a été marquée par les problèmes d’adduction d’eau et de fourniture d’électricité depuis le déménagement de la pouponnière vers Niamara. Un an après, ces problèmes n’ont pas encore trouvé de solutions.

Le nombre d’enfants accueillis ne cesse de croître (280 pensionnaires selon nos derniers chiffres). Heureusement, le ministère a embauché une dizaine de nouvelles nounous pour faire face à la charge de travail grandissante.

Grâce aux parrainages mis en place, neuf nounous sont payées par Demisenya.

Nous poursuivons nos actions d’achat de lait et de médicaments et nous avons participé au financement des dernières actions menées par Santé Sud au profit du CAPF. En effet, son plan d’action sur trois ans s’est achevé en avril 2018 et l’ONG va réorienter son action au Mali sur la protection de l’enfance, la promotion de l’adoption nationale et la prévention de situations d’abandon d’enfants.

Santé Sud poursuivra une action de supervision et d’aide à la gestion administrative (soutien à la directrice en place pour la gestion du CAPF) et la mise en place d’un logiciel Data Santé adapté au suivi des enfants accueillis à la pouponnière. Le CA a financé ces deux projets à hauteur de 5000 € fin 2018.

Nous sommes actuellement en pleine campagne de d’adhésion et de ré-adhésion depuis Novembre.

Les moyens d’action de Demisenya sont directement liés aux adhérents de l’association par leur cotisation et les actions individuelles ou collectives.

J’en profite pour remercier sincèrement celles et ceux qui ont mené de telles actions en 2018.

Pour continuer de soutenir le CAPF et l’aider à surmonter la crise qu’il traverse à cause de son manque de moyens pour prendre en charge les besoins vitaux des enfants toujours plus nombreux, nous avons besoin de chacun de vous !

Amicalement

Yannick Milin

Président de Demisenya

Rencontre parisienne

Bonjour à tous,

La rencontre parisienne aura lieu le  dimanche 10 juin. Rendez-vous à 10 h au zoo de Vincennes.
Nous pique-niquerons dans le zoo.
Un bel endroit pour se retrouver et se distraire.

A bientôt !

Next »